Le cabaret chez Emile, projet d’une église partagée

Le vendredi 25 février au soir, l’église de Nil accueillait le Cabaret Chez Emile : un mariage entre culte et culture qui fonctionne bien depuis plus de trois ans.

Le cabaret chez Emile, c’est la volonté de recréer chaque mois un cabaret dans une ambiance conviviale par l’organisation d’un cabaret où chacun peut discuter autour d’un verre tout en profitant de diverses animations : musique vivante, spectacle, conférence, film à débattre, etc…

Le journal « Vers l’Avenir » a publié un article le 3 mars 2022: voici quelques extraits:

Un concept inédit dans le Brabant wallon, voire en Belgique. Le lieu n’est pas désacralisé, il est juste partagé entre les événements religieux et des activités villageoises, culturelles ou sociales. Une idée qui mérite de se répandre, surtout dans les zones plus rurales, où les églises sont moins fréquentées.

La situation est spéciale à Nil, où la paroisse gère deux églises, distantes de 600 mètres. Lorsqu’une nouvelle fabrique a vu le jour, en 2014, une réflexion a été entamée quant à leur utilisation. Le village ne comptait pas suffisamment de fidèles que pour occuper les deux édifices. « Une idée a germé, indique Jean-Paul Blondeel, président de la fabrique Saint-Vincent-Saint-Martin. Une des deux églises pourrait servir à autre chose que le culte. » Les coûts d’entretien étaient en effet très élevés pour les messes qui se déroulaient en alternance dans l’une, puis dans l’autre église. « Il ne fallait toutefois pas oublier le côté émotionnel. Les gens ont été baptisés et se sont mariés dans ces églises. On a consulté les villageois et on a parlé au vicariat du Brabant wallon. Il nous a apporté un soutien total pour la réalisation d’un test d’un an. » Un essai qui a commencé en 2018, en concertation avec l’évêque du Brabant wallon, et qui a ensuite été prolongé, vu le bilan très positif. Ce projet a pu se concrétiser grâce à l’implication de nombreux bénévoles et de la commune qui a aidé à financer certains travaux.
Aujourd’hui, les scouts organisent des réunions, les associations tiennent leur assemblée générale, le cabaret Chez Emile et d’autres acteurs culturels y donnent des concerts ou proposent des représentations théâtrales. Les étudiants viennent également se réfugier pendant le blocus. Et le bâtiment peut être loué pour des réceptions privées, dans le prolongement d’événements religieux (mariage, enterrement, communion…).
« Je centralise les demandes quand les gens souhaitent utiliser l’église partagée, ajoute Jean-Paul Blondeel. Ils me font part de leur projet. Je l’analyse par rapport aux critères mis en place avec l’évêque. Si la réponse est évidente, je donne directement mon feu vert. Dans certains cas, c’est plus contestable: un marché de Noël est social ou commercial? J’en discute avec un comité qui décide collégialement. L’église n’est pas désacralisée et nous tenons à respecter tous les paroissiens. On ne la transformera clairement pas en discothèque. Une heure de fermeture est d’ailleurs prévue. »

Pour recevoir toutes les informations concernant les Cabarets :

www.facebook.com/CabaretChezEmile

https://cabaretchezemile.wixsite.com/cabaret-chez-emile

Contact pour la paroisse de Nil : Jean-Paul Blondeel : eglisepartagee@paroissedenil.be

0477 52 14 17

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s