Le béguinage, un des projets d’avenir pour l’Eglise ?

Au Blocry, des chrétiens de plusieurs générations se lancent pour un projet ambitieux qui pourrait se multiplier à l’avenir.

« Au lieu de dire que tout s’effondre, faisons en sorte qu’un avenir reste possible. Tel est le projet du béguinage de Blocry : spirituel, chrétien, paroissial, communautaire, intergénérationnel, écologique et social.

Il rassemblera deux familles avec enfants en bas-âge, une colocation pour jeunes travailleurs, trois pensionnés.

Dans une société en perte de religion et en essoufflement spirituel, il y a urgence d’actes prophétiques. Dans une Église qui n’arrive plus à renouveler ses cadres – dramatiquement peu d’ordinations sacerdotales –, il faut en revenir à ces premières communautés chrétiennes, ces « maisonnées », petites poches de fraternité. Dans un contexte culturel et sociétal qui ignore voire méprise de plus en plus l’héritage chrétien, il est important de créer des espaces où l’Évangile est gardé vivant.

Dans notre société, le désir d’habitats groupés faisant sens va grandissant ; l’attente d’une vie plus simple, respectueuse de la planète et soucieuse d’un partage vrai se manifeste de plus en plus ; à Blocry, une communauté vivante, entretenant un réseau assez large, disposant d’un terrain dans le cadre d’une ville en extension représente une opportunité. Autant d’éléments qui nous invitent à transformer une crise – qu’on ne peut nier – en kairos, en opportunité.

Pour nous forger une opinion, nous avons fait le tour de plusieurs projets semblables et nous avons pu observer que ce genre d’initiative rencontre une demande. Ces lieux sont des centres de rayonnement complémentaires des paroisses. Ces communautés d’élection fonctionnent en réseau. Ainsi à Blocry. L’originalité de notre projet est d’associer l’habitat communautaire avec la paroisse pour que cette dernière continue à rayonner, même en l’absence de prêtres.

Où en sommes-nous ? Nous avons rencontré des personnes intéressées ; la Fabrique d’église a marqué son accord pour la mise à disposition du terrain nécessaire ; le Vicariat nous accompagne dans les démarches vis-à-vis de l’Archidiocèse (le béguinage serait une section de l’AOP régionale) ; l’architecte a terminé son second projet ; une cellule de vigilance a été mise en place, la constitution d’une équipe d’encadrement est en cours (le curé, le président de la FE, le trésorier de la section AOP/Blocry, un membre de l’EAP, un représentant des paroissiens, un représentant du Vicariat, un représentant des futurs habitants, un architecte neutre, le maître d’œuvre ) ; la recherche de financement (AOP, diocèse, bienfaiteurs, appel à dons) va débuter en septembre. » (1)

L’Équipe d’animation paroissiale (EAP) avec Jacques Forget et Charles Delhez sj

(1) Cet article est paru dans la news-letter de la paroisse du Blocry du 19 août 2022.

Voir le site de la paroisse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s