J’ai besoin de toi, de Jean Vanier

Ce livre reprend les textes d’une conférence donnée par Jean Vanier au Kenya. Le sous-titre, Éloge de la fragilité, en donne le cœur : Dieu nous aime chacun comme nous sommes avec nos faiblesses, nos fragilités, nos handicaps, nos peurs. Nous sommes tous appelés à aimer, à pardonner et à construire la paix au cœur de nos communautés et dans le monde.

Pour cela, il nous faut apprendre à nous aimer tels que nous sommes et à nous laisser transformer.

Alors, nous pourrons ouvrir notre cœur à l’autre et nous rendre vulnérable face à l’autre afin de vivre une relation d’amour et d’amitié sans peurs. La personne atteinte de handicap pourra nous aider dans ce chemin de conversion et c’est, ensemble, que nous pourrons construire un monde où chacun est aimé et où chacun a sa place.

Brigitte Melis

Jean Vanier, J’ai besoin de toi, Editions Scriptura, 2019. Disponible au prêt au Service de Documentation du Centre pastoral à Wavre.

À Philémon, par Adrien Candiard, op

Le sous-titre de l’ouvrage, Réflexions sur la liberté chrétienne, introduit très bien le propos de l’auteur qui aborde la lettre de saint Paul à Philémon, un des textes le plus courts de la Bible et pourtant qui traite d’un sujet essentiel : la vie chrétienne, c’est grandir en liberté.

Pourquoi Paul ne s’oppose-t-il pas plus violemment à la pratique de l’esclavage ? Pourquoi n’intime-t-il pas l’ordre à Philémon d’affranchir Onésime ? Car pour lui, et il en a fait l’expérience lors de sa conversion, les commandements, les ordres ne mènent à rien tant que l’autre n’a pas consenti librement à changer, à aimer…

Faire la volonté de Dieu, ce n’est pas obéir aveuglément aux commandements mais comprendre et agir librement pour le bien car on déborde de l’amour de Dieu, reçu en plein cœur. Nous sommes nombreux à trouver rassurant de nous référer à ce qui est permis, défendu, obligatoire, de respecter la Loi plutôt que de suivre l’Esprit et de grandir en liberté.

Or l’auteur veut faire découvrir que la vie chrétienne, c’est choisir librement l’amitié du Christ qui va transformer petit à petit notre cœur non par culpabilité mais par amour. Avec Paul, nous découvrons le chemin de la fraternité. L’auteur étaye son propos par une relecture de la vie de Paul et de quelques textes bibliques (Marthe et Marie, le débiteur intraitable, …).

Un petit livre qui fait du bien et qui libère…

Brigitte Melis

Adrien Candiard, op, À Philémon, Editions du Cerf, 2019. Disponible en prêt au Service de Documentation du Centre pastoral à Wavre.

Dans le diocèse de Reims, une camionnette pour la mission !

Vu et lu sur le site du diocèse de Reims : 

C’était une grande première pour notre diocèse et pour l’équipe des missionnaires diocésains. Une mission itinérante « test » s’est déroulée récemment dans la perspective de la mise en place du nouveau projet diocésain. Témoignages, récits et images de cette semaine où notre Eglise diocésaine était « en sortie ».

Qu’est-ce qu’une mission itinérante ?

Les missions itinérantes ont pour objectif d’aller à la rencontre de ceux vers qui nous voulons être témoins de notre foi pour leur annoncer l’Évangile. Elles se déroulent sur une ou plusieurs paroisses, à des moments choisis en fonction de l’activité humaine ou du calendrier liturgique, cherchant à rejoindre des personnes plus ou moins éloignées de la vie ecclésiale, et auprès desquelles nous voulons être présents.

Pour soutenir ces missions, une Équipe de Missionnaires Diocésains a été constituée par l’Archevêque. Placée sous la responsabilité de l’évêque auxiliaire, deux prêtres en font partie, avec un diacre, une religieuse et des laïcs.

Par ces missions itinérantes, le but est donc de passer de la pastorale de la cloche (Viens à la messe !) à la pastorale de la sonnette ( Bonjour, je viens te visiter).

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici !

P.S. Merci à Famille chrétienne, qui a attiré notre attention sur cette initiative !