Soirée des communicateurs du Vicariat, le 24 janvier 2019

Le jeudi 24 janvier 2019, de 18h30 à 22h, les communicateurs du Vicariat (paroisses, Unités pastorales) sont invités au Centre pastoral pour se rencontrer, se partager leurs joies et leurs difficultés, et réfléchir au sens de leur travail dans le contexte de l’Année pastorale.

Une question servira de fil rouge à cette soirée :

Ma manière de communiquer témoigne-t-elle
de ma joie d’être disciple-missionnaire ?

 

Arnaud David, animateur de Talenthéo, nous apportera son aide et son talent pour réfléchir à ce thème. Nul doute qu’à l’issue de cette soirée, nous verrons un peu plus clair sur le pourquoi et le comment de notre mission !

Pour en savoir plus sur cette soirée et vous inscrire, merci de vous rendre sur le site du service de la Communication !

Bienvenue à tous !

Solidarité, chemin de conversion ?

Une première « soirée des pôles Solidarités » s’est tenue le jeudi 29 novembre 2018 au Centre pastoral. Elle a rassemblée une quinzaine de personnes, représentant 9 pôles ou futurs pôles des UP du Brabant wallon.

D’Ittre à Jodoigne en passant par Chastre ou Grez-Doiceau, les pôles Solidarités ont certes des spécificités, une histoire et des possibilités d’action différentes, mais le Service des Solidarités du Vicariat avait fait le pari de permettre aux expériences des uns d’être source d’inspiration pour les autres, rejoignant ainsi des questionnements, des envies de renouvellement ou de rupture d’un certain isolement.

Une brève introduction par la responsable du Service des Solidarités a resitué ce qui avait motivé cette « première », donnant ainsi l’occasion de visionner la vidéo de présentation du projet pastoral Tous disciples en mission, l’audace d’une conversion. Celui-ci est en effet un réel encouragement à l’engagement, si tant est que « croire » dans le Royaume n’est pas tant un acte intellectuel qu’au sens étymologique, un appel à faire que cela soit vrai, comme l’a bien précisé l’abbé Eric Mattheeuws dans une intervention présentant la pleine place de la diaconie dans la mission du disciple : une mission dont nous ne sommes pas propriétaires et qui appelle à se mettre en alliance avec d’autres acteurs de fraternité.

Pour favoriser la rencontre personnelle entre les participants, un espace de « rendez-vous » avait été installé, où des duos se donnaient rendez-vous pour quelques instants de partage autour de leur vécu (qui suis-je ? ce qui me motive ? ai-je déjà vécu la solidarité comme expérience de conversion ?) : des duos qui auraient bien voulu voir se prolonger les quelques minutes accordées à chaque « rendez-vous ».

À ce temps et cet espace dédiés à la rencontre entre les personnes, a succédé un temps de partage consacré au vécu des (futurs) pôles Solidarité. Les consignes étaient de situer l’UP ou paroisse en question, de présenter en quelques mots-clés une expérience positive vécue comme Pôle et/ou une réalité locale qui interpelle, et de partager aux autres un objet (ou texte ou image) symbolique de l’expérience du Pôle, telles ces boîtes d’aliments miniatures représentant les colis distribués dans l’UP de Grez.

Le tableau blanc qui recevait les notes des différentes présentations s’est peu à peu mué en une cartographie multifactorielle des initiatives et questionnements portés. Au nombre des récurrences, on pouvait trouver : l’accueil et l’accompagnement des migrants et réfugiés, l’aide alimentaire sous forme de collectes ou de distributions, notamment par les conférences Saint-Vincent de Paul, des permanences d’accueil de personnes isolées.

Un trésor à partager, voilà comment s’est révélé ce qui se vit sur le terrain des paroisses et UP (levées de fonds, prise de paroles, distributions de colis, accueil de réfugié, conférences, invitation de témoins, …), tout ce que portent les acteurs des Pôles comme capacités, désirs, élans de fraternité.

Ce trésor à partager, nous le portons certes dans des vases d’argile (2 Corinthiens, 4), l’argile de notre humanité, des relations parfois simples et parfois compliquées en paroisse, l’argile aussi d’une société mêlant l’individualisme, la peur de l’engagement, une certaine frilosité financière…

Mais cette fragilité nous appelle à prendre particulièrement soin de ce trésor, et renforce en nous cette reconnaissance d’être accompagnés, portés, par le Dieu d’Amour qui connaît le meilleur de nous-mêmes, y prend demeure pour que nous nous y accomplissions.

Anne Dupont et Catherine Moens

Illustrations : © Service des Solidarités du Vicariat du Bw – PxHere.com CC0 Domaine public

Martyrs d’Algérie : recensions pour mieux les connaître

Pour apprendre à mieux connaître les martyrs d’Algérie qui seront béatifiés ce 8 décembre, voici quelques ouvrages proposés par et disponibles au Service de documentation :

Pierre et Mohamed – Adrien Candiard – Tallandier

Ce petit livre rend hommage à l’amitié profonde entre Mgr Claverie et son chauffeur et ami Mohamed qui restera à ses côtés malgré le danger et sera assassiné en même temps que lui le 1er août 1996. L’auteur y livre également un texte inédit où il explique l’impact des écrits de Pierre Claverie lors de son noviciat chez les dominicains et lorsqu’il fut lui-même appelé à partir vivre au Caire.


Prier 15 jours avec… Pierre Claverie – P. Vincienne – Nouvelle Cité

L’auteur, laïc dans l’ordre dominicain avec son épouse, propose dans ce parcours priant de découvrir la spiritualité de l’évêque d’Oran et de sa famille dominicaine.

 


Une vie donnée à Dieu et aux hommes – D. Bar, G. Evrard et G. Gilles – Signe

Une belle BD qui illustre le sens de la présence d’un monastère chrétien en pays musulman et l’engagement des moines de Tibhirine de 1938 à nos jours. On y trouvera aussi une introduction par frère Jean-Pierre Schumacher, un des frères qui a échappé au massacre de 1996 et, en guise de final, la lettre de Christian de Chergé Quand un A-DIEU s’envisage, écrite en janvier 1994.

Lire la suite « Martyrs d’Algérie : recensions pour mieux les connaître »

UP de Jodoigne : échos missionnaires…

Quelques échos d’événements vécus en Unité pastorale :

Quelle belle énergie déployée autour de l’organisation des 2 concerts de Natasha St Pier et la petite Thérèse de Lisieux. Une soixantaine de personnes de notre Unité pastorale s’est mobilisée pour permettre à près de 1000 personnes de découvrir les mots d’amour d’une toute jeune carmélite à son Dieu chéri dont elle se sentait si proche et infiniment aimée. Les bénéfices des 2 concerts permettront que 2 maisons soient construites sur les hauteurs de Tananarive (Madagascar) pour et avec des hommes et des femmes sortis du bidonville. Que résonne encore longtemps dans nos cœurs le Vivre d’Amoooooour de Thérèse (voyez la vidéo ci-dessous).

Le festival de l’Adoration a été magnifique. Merci à tous les priants qui se sont succédé auprès de notre Seigneur dans le silence de l’adoration. Deux temps forts ont marqué cette semaine, une mission de rue et une adoration avec les enfants.

Alice Vryghem

Mission de rue

Le jeudi 22 novembre, à la chapelle du Marché, après avoir célébré l’eucharistie, le père Simon a béni et invoqué l’Esprit Saint sur les personnes qui allaient se rendre au marché offrir des bougies aux passants afin de les inviter à déposer avec cette bougie leurs intentions au pied du Saint Sacrement et à se laisser accueillir par Jésus. En une heure, 88 bougies ont été déposées ! Certains attendaient d’être invités, rares sont ceux qui ont refusé, beaucoup se sont dit « pourquoi pas ».

Quelle joie d’avoir pu offrir ces bougies aux passants !

Brigitte de Somer

Lire la suite « UP de Jodoigne : échos missionnaires… »

L’UP de Grez-Nethen se lance !

Dimanche 21 octobre dernier, nous nous sommes retrouvés pas moins de 150 paroissien(ne)s de Grez, Doiceau, Nethen, Archennes, Pécrot, Bossut et Gottechain en l’église Saint-Georges de Grez-Doiceau pour vivre le dimanche de la mission en Unité pastorale.

Père Jean-Claude, entouré des pères Jean-Pierre, Patrice et Dieudonné, nous a introduits dans le thème de l’année proposé par notre pape François et encouragé par notre évêque : « Tous disciples en mission ». Il nous a invités à faire un pas d’audace et à vivre une véritable conversion afin d’être missionnaires dans nos lieux de travail, nos familles, nos quartiers, nos activités sociales et dans nos paroisses…

Après la proclamation de l’évangile, nous nous sommes retrouvés en petits groupes de 8 à 10 personnes afin de partager comment la parole a fait écho en chacun de nous et quel pas, quelle conversion nous nous sentions appelés à vivre. Un signet avec une prière nous a été remis pour nous encourager à être disciples du Christ et missionnaires. Chaque groupe a ensuite exprimé, sous forme de prière, les fruits du partage.

Père Jean-Pierre, responsable de l’Unité pastorale de Grez-Nethen, a remercié père Jean-Claude et les paroissiens de Grez pour leur accueil et a profité du fait que nous soyons réunis pour rappeler l’importance de l’Unité pastorale, l’ouverture, la richesse et les fruits qu’elle apporte à chacune de nos paroisses ; l’importance de partager notre joie d’être chrétiens et faire unité autour du Christ qui nous rassemble.

L’assemblée chantante, animée par Régine, accompagnée à l’orgue par sœur Christel et à la cithare par sœur Elisabeth a contribué à faire de cette célébration en Unité pastorale un moment de joie qui se prolongea autour d’un verre et nous donna l’occasion de faire de nouvelles rencontres !

Les remerciements, les retours positifs, les nouvelles rencontres ainsi que la joyeuse ambiance autour d’un verre nous invitent à renouveler l’expérience… Soyez en tous remerciés.

Gaëlle Tiberghien,
animatrice pastorale, 
et les membres de l’UP

Site internet de l’UP de Grez-Nethen