À Philémon, par Adrien Candiard, op

Le sous-titre de l’ouvrage, Réflexions sur la liberté chrétienne, introduit très bien le propos de l’auteur qui aborde la lettre de saint Paul à Philémon, un des textes le plus courts de la Bible et pourtant qui traite d’un sujet essentiel : la vie chrétienne, c’est grandir en liberté.

Pourquoi Paul ne s’oppose-t-il pas plus violemment à la pratique de l’esclavage ? Pourquoi n’intime-t-il pas l’ordre à Philémon d’affranchir Onésime ? Car pour lui, et il en a fait l’expérience lors de sa conversion, les commandements, les ordres ne mènent à rien tant que l’autre n’a pas consenti librement à changer, à aimer…

Faire la volonté de Dieu, ce n’est pas obéir aveuglément aux commandements mais comprendre et agir librement pour le bien car on déborde de l’amour de Dieu, reçu en plein cœur. Nous sommes nombreux à trouver rassurant de nous référer à ce qui est permis, défendu, obligatoire, de respecter la Loi plutôt que de suivre l’Esprit et de grandir en liberté.

Or l’auteur veut faire découvrir que la vie chrétienne, c’est choisir librement l’amitié du Christ qui va transformer petit à petit notre cœur non par culpabilité mais par amour. Avec Paul, nous découvrons le chemin de la fraternité. L’auteur étaye son propos par une relecture de la vie de Paul et de quelques textes bibliques (Marthe et Marie, le débiteur intraitable, …).

Un petit livre qui fait du bien et qui libère…

Brigitte Melis

Adrien Candiard, op, À Philémon, Editions du Cerf, 2019. Disponible en prêt au Service de Documentation du Centre pastoral à Wavre.

Un catholique s’est échappé !

Un livre comme un grand souffle, qui secoue, bouscule et rafraîchit. Une réflexion intéressante dans le cadre du projet Tous disciples en mission !

D’où s’est-il échappé, ce catholique ? De la pensée unifiée, des règles de bonnes conduites en société qui appellent à rester neutre, à respecter la liberté individuelle, à être tolérant, à ne pas déranger, et donc à taire ses convictions, sa foi, son espérance. Pourquoi se taire ? Risque-t-on le martyre ? La Bonne Nouvelle serait-elle périmée ?  L’auteur revendique un catholicisme attestataire loin de la peur, de la tiédeur, de la pudeur, et d’un respect de l’autre mal compris. « Sous le fallacieux prétexte de ne pas déranger, nous avons enfoui le trésor. »

Lire la suite « Un catholique s’est échappé ! »

Devenir missionnaire : attention, danger !

Un excellent article, paru sur Aleteia le 5 septembre dernier, attire notre attention sur les obstacles qui se dressent sur le chemin du chrétien missionnaire.

C’est la rentrée pour tous les missionnaires de l’Évangile. Les obstacles ne manquent pas pour nous décourager d’annoncer Jésus-Christ, à commencer par la peur de déplaire à nos contemporains. Comme une personne avertie en vaut deux, il est nécessaire de prendre conscience de ces inhibitions afin de devenir plus forts dans notre tâche d’évangélisation. 

Nous vous présentons ici ces obstacles, pour vous inviter à prendre connaissance de l’article complet :

  1. VOUS AVEZ DIT « PROSÉLYTE » ?
  2. LES DOGMES FONT-ILS FUIR NOS INTERLOCUTEURS ?
  3. LA PEUR DE NE PAS PARAÎTRE BIENVEILLANTS
  4. LES « VALEURS » SANS JÉSUS-CHRIST
  5. LE DIFFICILE PARDON
  6. LE CERCLE VICIEUX DU CONFORMISME

Illustration : Pixabay – CC0