Marche ADEPS et… accueil à l’église de Rebecq

Un article publié sur le site de la paroisse Saint-Géry à Rebecq

Ce dimanche 27 septembre une marche ADEPS était organisée à Rebecq par l’Association des Parents de l’École communale. À cette occasion, le service « Formation » du Vicariat du Brabant wallon, en la personne de Jola MROZOWSKA, a demandé à notre paroisse d’ouvrir son église et d’y organiser l’accueil afin de valoriser, auprès des participants de la marche, son patrimoine culturel, matériel et immatériel. Il s’agit en fait de la réédition d’une expérience pilote déjà menée une première fois à Basse-Wavre quelques semaines plus tôt.

Panneaux explicatifs à l’entrée

Pour la paroisse, ouvrir l’église ne pose aucun problème dans la mesure où celle-ci appartient déjà au réseau « Églises ouvertes » et est accessible tous les jours de 10h00 à 18h00 ; grâce à cela, des descriptifs de l’église reprenant six points d’intérêt sont déjà disponibles aux visiteurs. Son travail a consisté d’abord à compléter cette information grâce à des panneaux explicatifs répondant à trois questions : Qui est saint Géry ? Qu’avons-nous à apprendre aujourd’hui de saint Géry ? Une église sous la Grand-Place ? (résultat des fouilles qui y ont été menées en 2012). Ensuite, le jour même, trois catéchistes et le gestionnaire de la section-AOP ont assuré une permanence de 11h00 à 17h00. De son côté, Jola a conçu l’affiche de l’événement et a apporté un parcours-découverte ludique proposé aux enfants ainsi qu’un livre d’or destiné à recueillir les impressions des visiteurs.

Il est intéressant de remarquer aussi que cette activité a entraîné une collaboration avec d’autres personnes extérieures à notre paroisse : l’association des parents de l’école communale (qui a accepté de mettre à l’accueil de la marche une affiche informant de l’ouverture de notre église) et la Fabrique d’église Saint-Géry de Braine-le-Comte (qui a fourni les informations biographiques relatives à notre saint patron). Ce dont on ne peut que se réjouir.

Tout est prêt pour l’accueil

Le résultat de tout ceci ? 15 visiteurs sur toute la journée… Ce n’est pas beaucoup ! Mais l’église n’était pas située exactement sur le parcours contrairement à la basilique de Basse-Wavre qui a reçu la visite de 150 marcheurs en quatre heures. C’est sans aucun doute un élément dont il faudra davantage tenir compte à l’avenir si on veut renouveler l’opération dans d’autres paroisses du Brabant wallon. Rassurez-vous, nous ne sommes pas jaloux (c’est un vilain défaut). Pour la paroisse, ce qui a été mis en place n’est évidemment pas perdu et sera pérennisé par un dispositif permanent.

Un tout grand merci à celles et tous ceux qui ont initié cet accueil et l’ont rendu possible : Gaudens (notre curé), Jola, Violaine, Fabienne, Cathy, Jean et Jean-Claude.

Jean-Claude Flémal,
Rebecq

Pour votre information, voici les dates des trois prochaines marches ADEPS qui verront l’ouverture de l’église locale :

  • Dimanche 18 octobre à Houtain-le-Val
  • Dimanche 1er novembre à Opprebais
  • Dimanche 22 novembre à Grez-Doiceau

Congrès Mission 2020 : presque tout sera en ligne !

Le Congrès Mission cherche comment « proposer explicitement la foi » dans toutes les réalités de la société française (ou belge !). En 2019, plus de 5.000 disciples-missionnaires (dont 3 du Centre pastoral) s’étaient retrouvés à Paris pour participer à ce week-end qui ouvre les cœurs et les intelligences à la mission, et favorise le partage d’expériences.

En 2020, en raison des complications pratiques liées au covid-19, la majorité des interventions sera disponible en ligne. Le thème Guérir, bâtir et annoncer est particulièrement bien choisi pour cette édition si particulière.

Suivez tables rondes et/ou ateliers via www.congresmission.com

Certains ateliers permettront même la participation en ligne.


Parmi les sujets des tables rondes,
pointons (pour vous donner le goût d’aller voir 🙂 !) :

Comment retrouver les 99 brebis perdues de nos paroisses ?

Suis-je prêt à déplaire en annonçant Jésus ?

Evangélisation : et si le monde rural avait une longueur d’avance ?

On ne s’est pas tout dit – Emmanuel

publicdomainq-0011126xsxayp

Le confinement nous a donné à tous une expérience commune. C’est le constat sur lequel se sont appuyés plusieurs membres de la Communauté de l’Emmanuel afin de lancer les soirées “On ne s’est pas tout dit”. Elles permettront, via un moyen original, de reparler du confinement, et pourquoi pas… de Dieu !

Pourquoi ces soirées ?

Lire la suite « On ne s’est pas tout dit – Emmanuel »